Les missions de l'EIFR

Créé en 2008 en pleine tourmente financière, l'EIFR est une structure de formation, d'échange et de réflexion autour de la régulation financière et des problématiques qui s'y rapportent.

L'EIFR a pour objectif de contribuer à une meilleure compréhension mutuelle entre régulateurs et régulés. Pour ce faire, la formation et les manifestations de l'EIFR répondent à deux besoins : nourrir une réflexion concrète sur des thèmes clefs de la régulation européenne et présenter des cas pratiques de mise en œuvre de la régulation dans une double perspective régulateurs et régulés.

Prochains événements

Crypto-monnaies, ICO (Initial Coin Offerings) : quels risques et quelles règles

Atelier
03/05/2018

S'inscrire
En savoir plus...

Reporting ESG et climatique : du modèle français (article 173) au plan d’action européen (rapport HLEG)

Séminaire
17/05/2018

S'inscrire
En savoir plus...

Réforme des Autorités européennes de supervision financière : conditions pour une convergence ? avec Pervenche BERES

Matinale
18/05/2018

S'inscrire
En savoir plus...

Les Rendez-vous de la Régulation Financière et de la Conformité - 12ème édition

Séminaire
21/06/2018

S'inscrire
En savoir plus...

SAVE THE DATE > Régulation responsable et finance durable avec Brune Poirson et Michel Prada pour les 10 ans de l'EIFR <

Conférence
27/06/2018

S'inscrire
En savoir plus...

 

 

Juillet 2017

 

 

Actualités

  • 18/04/2018 | Compte-rendu du Séminaire du 3 avril 2018 - DSP2 et sécurité de la chaîne de paiement : progrès ou nouveaux risques ? - EIFR

    Marie Agnès NICOLET - Regulation Partners

    La seconde directive sur les services de paiement consacre de nouveaux usages et des avancées techniques, rehausse les exigences de sécurité et crée de nouveaux acteurs : les prestataires de services d’information sur les comptes (PSIC) et les prestataires de services d’initiation de paiement (PSIP). Ces nouvelles prestations nécessitent d’avoir accès aux comptes bancaires, ce qui pose la question de la sécurité des opérations.

    Ces prestataires (PSP) sont soumis à des obligations, dont l’authentification forte du client. L’authentification est réputée forte quand deux éléments au moins appartenant aux catégories connaissance (mot de passe, code…), possession (token, téléphone portable...), inhérence (empreinte digitale…) sont réunis....

    En savoir plus...
  • 18/04/2018 | Intervention de Robert Ophèle, président de l’Autorité des marchés financiers - Révolution Fintech : quelle réglementation ? - AMF

    En matière financière, la réglementation est souvent, et je dois dire parfois assez légitimement, perçue comme un frein à l’innovation et une barrière à l’entrée pour de nouveaux acteurs.

    Bien entendu ceci n’est qu’une des conséquences indirectes du caractère extrêmement réglementé des activités financières. Quelles sont les activités qui requièrent une autorisation ? Quel statut est approprié aux activités souhaitées (et la liste des statuts possibles est particulièrement longue) ? Quelles sont les exigences associées ? Dans quelle mesure l’autorisation permet-elle d’exercer son activité à l’échelle de l’Union Européenne en libre prestation de services ? Quelles seront les conséquences du Brexit sur ces autorisations ? Les réponses à ces questions de base sont souvent extrêmement complexes, parfois divergentes d’un pays à l’autre de l’Union et parfois inexistantes car certaines innovations n’entrent dans aucune des cases réglementaires préexistantes comme c’est le cas des Initial Coin Offerings (ICO)........

    En savoir plus...
  • 16/03/2018 | #BREXIT : L’arbre qui cache la forêt ! - AGEFI

    Par Edouard-François de Lencquesaing le 13 mars pour l'AGEFI

    BREXIT : L’arbre qui cache la forêt ! En Europe, la crise a permis de sérieuses avancées : gouvernance de la zone Euro, transformation pan européenne de la régulation (3 « Autorités »), surveillance prudentielle des banques de la zone Euro via la BCE.

    Lire la suite de l'article > 

     

    En savoir plus...
  • 20/02/2018 | LA LETTRE RÉGLEMENTAIRE MAZARS N°18 - Février 2018 - MAZARS

    EDITO

    L’année 2017 s’est achevée sur une excellente nouvelle pour le secteur bancaire avec l’annonce officielle par le Comité de Bâle de la finalisation du cadre réglementaire de Bâle III. Sa mise en oeuvre obligatoire se fera à partir de 2022 mais elle fournit dès aujourd’hui un horizon tangible à la vague de réformes qui a été lancée suite à la crise financière de 2007. La lettre réglementaire se devait de faire le point sur le marathon qu’a été son adoption.

    Les principales normes étant désormais fixées, deux grands chantiers restent ouverts. D’une part les autorités européennes doivent finaliser l’intégration des normes de Bâle dans l’ordre juridique européen et continuer à faire émerger l’Union Bancaire. Des questions de fond, notamment sur son troisième pilier, la garantie des dépôts, n’ont pas encore été tranchées.

    D’autre part, les banques doivent poursuivre leur travail de mise en conformité avec l’ensemble des exigences européennes et nationales dans un contexte de montée en puissance de la supervision bancaire. Les conclusions du « processus de surveillance et d’évaluation prudentielle » (Supervisory Review and Evaluation Process, SREP) 2017 de la BCE montraient ainsi que les banques européennes étaient globalement résistantes et stables mais que les risques résiduels se concentraient sur la rentabilité et sur les questions de prêts non performants. Les priorités de contrôle pour 2018 se concentreront donc sur ces questions ainsi que sur la gestion des fonds propres et de la liquidité.

    L’EBA réalisera également en 2018 son stress-test biennal à l’échelle de l’Union pour évaluer la résilience des institutions financières. La méthodologie publiée en novembre 2017 prévoit que les banques devront tester leurs risques de crédit, de marché, de contrepartie ainsi que leur risque opérationnel. Le stress-test a été lancé fin janvier 2018 et les résultats devraient être publiés en novembre. Ces tests de résistance sont désormais devenus un véritable outil de supervision et Emmanuel Dooseman, associé Mazars, a accepté de nous en parler.

    Autre grand défi, 2018 sera une année charnière pour la préparation du Brexit suite à l’accord trouvé en décembre. La nouvelle phase de négociations sera consacrée à la période de transition et aux futures relations entre l’Union Européenne et Londres. Ces négociations auront des conséquences directes sur la capacité des banques basées au Royaume-Uni à opérer dans le marché unique. Si elles aboutissent, elles détermineront les conditions qui prévaudront à partir du 29 mars 2019, évitant ainsi une situation de séparation sans organisation ni visibilité.

    2018 s’annonce donc comme une année particulièrement riche et intéressante pour le secteur financier.

    En complément à cet état des lieux, l’équipe Mazars vous propose d’en décrypter certains enjeux dans ce nouveau numéro de la lettre réglementaire avec un sujet sur l’impact d’IFRS 9 sur les fonds propres des banques et deux articles sur les thèmes des plans de redressement et de l’harmonisation des règles prudentielles applicables aux établissements moins importants.

    Finalement, cette lettre est aussi et avant tout l’occasion pour toute l’équipe Mazars de se joindre à moi pour vous souhaiter une excellente année 2018 !

    Télécharger la lettre en PDF

     

    En savoir plus...
  • 20/02/2018 | AFME & Clifford Chance publish FAQs to assist bank clients address contractual questions - AFME En savoir plus...

Vidéos

  • 23/10/2017 | Colloque annuel de l’AFGE - Comportement éthique et Code de bonne conduite

    L’objet du colloque annuel de l’AFGE est de favoriser le dialogue et de permettre un échange fructueux entre les entreprises, les émetteurs et les investisseurs institutionnels, leurs actionnaires de référence sur ce thème d’actualité : « Comportement éthique et code de bonne conduite ». Nous avons réuni deux panels de 6 orateurs chacun, respectant la parité, des experts, ainsi que des responsables d’entreprise et de fonds d’investissement. L’AFGE a présenté dans les dernières Lettres trimestrielles des analyses et des propositions recommandant aux entreprises d’effectuer cette nécessaire mutation et un changement de comportement des dirigeants et des collaborateurs, afin de faire face aux nouveaux défis et aux nombreux risques souvent imprévisibles.

    En savoir plus...
  • 30/11/2016 | Basel IV: Is Europe shooting itself in the foot ? with Gonzalo Gasós

    Mostly considered by regulators as just a finalisation of Basel III and by banking risk professionals as the implementation of a largely new Basel IV framework, the new prudential measures being considered by the Basel Committee will undoubtly have a huge impact on the European banking sector. Quite a lot had already been done with Basel III to impove financial stability in Europe.

    En savoir plus...
  • 21/10/2016 | Credits « alternatifs » : Responsabilités ?

    Le nouveau cadre prudentiel ainsi que les perspectives du Capital Market Union (CMU), impliquent un renforcement du financement « alternatif » des entreprises européennes en particulier dans l’octroi direct du crédit ou dans l’acquisition de créances bancaires non échues. En France des initiatives ont déjà été prises dans ce sens et le Haut Comité Juridique de la Place financière de Paris (HCJP) a récemment proposé des ajustements au cadre général du monopole bancaire. Jusqu’ici le risque crédit était clairement encadré, en France, par une régulation et des processus bancaires assez robustes autour de la logique des « comités de crédits ». 

    En savoir plus...
  • 05/10/2016 | EBA: Les défis d’une régulation prudentielle équilibrée avec Isabelle Vaillant

    La stratégie prudentielle de l’Europe est un sujet clef en lien avec celle conditionnant le financement de l’économie, la croissance et l’emploi, Elle impacte le modèle de l’industrie financière, l’équilibre entre crédits et marchés et secteurs régulés vs non régulés (ou régulé « autrement »). Les axes sont fixés par les textes européens de niveau 1 (inspirés par G20 et Bâle). L’EBA a un rôle fondamental dans la déclinaison opérationnelle de ces textes (niveau 2). L’ajustement et la recherche du bon équilibre de cette régulation est donc essentielle. 

    En savoir plus...
  • 05/10/2016 | Les sociétés de gestion face au défi des rémunérations avec OPCVM V

    Si la Directive OPCVM V s’aligne sur les dispositions de la Directive AIFM en matière de politique de rémunération, elle vient cependant ajouter des exigences supplémentaires sur le plan organisationnel et sur le plan de la transparence vis-à-vis des autorités compétentes et du grand public.

    En savoir plus...

Documentation

  •  
     

    18/04/2018 Compte rendu du séminaire
    Evénement «DSP2 et sécurité de la chaîne de paiement : progrès ou nouveaux risques ?»
    En savoir plus...
  •  
     

    10/04/2018 Présentation CIL Consulting by TNP - Florence Bonnet
    Evénement «RGPD : La maîtrise du risque juridique / réglementaire»
    En savoir plus...
  •  
     

    10/04/2018 Présentation EY Société d'Avocats - Valérie Pozzo di Borgo et Céleste de Rufz de Lavison
    Evénement «RGPD : La maîtrise du risque juridique / réglementaire»
    En savoir plus...
  •  
     

    05/04/2018 Présentation M. Lehalle
    Evénement «Liquidité : HFT et information de marché avec Charles-Albert Lehalle»
    En savoir plus...
  •  
     

    04/04/2018 Présentation M. Gruchet
    Evénement «DSP2 et sécurité de la chaîne de paiement : progrès ou nouveaux risques ?»
    En savoir plus...

Travaux de Recherche

  • 31/08/2017 | L'impact des fintech sur les banques et les superviseurs - AGEFI

    Le Comité de Bâle a publié une consultation afin d'évaluer l'impact des fintech.

    En savoir plus...
  • 12/07/2017 | A Financial System That Creates Economic Opportunities Banks and Credit Unions - US Departement of the Treasury En savoir plus...
  • 28/06/2017 | Les différentes mises en oeuvre des coussins de capital contra-cycliques - AGEFI

    Le Comité de Bâle sur la supervision bancaire a publié, le 22 juin 2017, un guide des "différentes pratiques dans la mise en oeuvre de la politique des coussins de capital contra-cycliques". Ce document examine comment une série de juridictions ont mis en oeuvre ces coussins contracycliques (CCyB).

    En savoir plus...
  • 06/06/2017 | Rapport d'activité 2016 du Pôle Assurance Banque Epargne (AMF-ACPR) - AMF

    Le Pôle commun à l’AMF et à l’ACPR poursuit un objectif de protection des clients des secteurs de la banque, de l’assurance et des services financiers. Claire Castanet, coordonnatrice du Pôle commun et directrice des relations avec les épargnants à l’AMF, et Olivier Fliche, directeur du Contrôle des pratiques commerciales à l’ACPR, ont présenté à la presse le rapport d’activité du Pôle commun pour 2016. Parmi les réflexions menées cette année figurent le développement des innovations technologiques, la commercialisation à distance et la digitalisation des échanges entre les clients et les professionnels.

    Télécharger le rapport 

    En savoir plus...
  • 01/06/2017 | Rapport annuel de l'ACPR 2016 - ACPR En savoir plus...

Événements sélectionnés par l'EIFR

13/12/2018

La lutte anti-corruption à l'heure de Sapin 2

En savoir plus...
01/06/2018

Research Seminar, ReFi – Chendi Zhang – University of Warwick

En savoir plus...
24/05/2018

Les Actifs du Patrimoine 2018

En savoir plus...
12/04/2018

Paiements et Data, la révolution en marche

En savoir plus...
30/03/2018

Matinale : Comment disrupter la Blockchain

En savoir plus...

Membres fondateurs

Nos partenaires au sein du réseau Paris EUROPLACE