Titrisation et financement de l'économie : que reste-t-il à faire ?

22/12/2015 | EIFR

Dans le cadre de la CMU, la Commission européenne vient de proposer une réglementation pour relancer la titrisation. Cette titrisation est en effet un instrument indispensable pour permettre tant aux entreprises de financer leurs créances courtes et longues (sous des formes diverses allant jusqu’aux fonds de prêts à l’économie (pouvant utiliser des OT) qu’aux banques de continuer à prêter. Ainsi l’écosystème financier pourra tirer le meilleur levier du développement des marchés de capitaux en diversifiant les sources et les opportunités de financement. Si tout le monde est d’accord sur les objectifs, il reste un gap significatif sur les conditions de mise en œuvre.

Ce séminaire fait le point sur les objectifs et orientations de la nouvelle régulation proposée et les contraintes rencontrées par chaque maillon de la chaîne de titrisation : de l’origination à l’investissement final pour remplir ces objectifs. La maîtrise des risques étant une condition structurelle, la question sera aussi de voir comment chaque maillon assurera sa responsabilité  sans en alourdir le coût c’est-à-dire sans dupliquer ce qui doit être fait par  le maillon précédent.