Vaincre la défiance, Lever les goulots d’étranglement

20/05/2020 | Les Gracques

L’agenda de sortie de crise se dessine maintenant clairement en trois étapes: urgence, reprise, relance. Trois temps distincts qui se succèdent dans une séquence décisive pour notre pays. Avec un objectif : revenir aussi vite que possible à la dynamique de croissance d’avant le Covid.  
 
La phase d'urgence des deux derniers mois avait pour priorité d'éviter l’effondrement de notre économie et la suppression de centaines de milliers d'emplois: elle a globalement réussi. Le déconfinement actuel lance la seconde phase, celle de la reprise, avec un redémarrage de la production et de la consommation. Viendra plus tard le moment de la relance, qui devra aborder les sujets structurels, dont la              question des relocalisations industrielles, et celle du partage de l’effort.  
 
N’en doutons pas: le temps de la relance sera lemoment​d'unnouvelimpératif industriel​. Les Etats européens, au moment où ils interviennent de façon massive dans l’économie, disposent d’une opportunité unique pour redéfinir leurs orientations de politique industrielle, avec un enjeu majeur de coordination au niveau de l’Union. Telle est la perspective dans laquelle Les Gracques s’engagent et présenteront bientôt leurs propositions. La phase de relance nécessite en effet une préparation approfondie et concertée - approfondie parce que concertée - ainsi que des modifications du cadre réglementaire et fiscal tant français qu’européen. Elle implique aussi une réorganisation de l’Etat pour lui redonner les moyens de faire ou de “faire faire” à d’autres avec plus d’efficacité. D’ici là, donnons-nous toutes les chances de réussir la reprise.  

Télécharger le document en PDF