La BCE précise la portée de l'examen de sa stratégie de politique monétaire

23/01/2020 | AGEFI

La Banque centrale européenne a annoncé que l'évaluation de sa stratégie de politique monétaire, officiellement lancée ce jeudi, porterait « notamment sur la formulation quantitative de la stabilité des prix, la gamme des instruments de politique monétaire, les analyses économique et monétaire et les modes de communication ».

Soulignant que les structures de l'économie mondiale « ont profondément évolué » depuis la dernière évaluation de sa stratégie menée en 2003, la BCE a précisé que cet examen tiendrait également compte « d'autres considérations, en rapport avec la stabilité financière, l'emploi et le développement durable ».

L'évaluation, qui devrait être achevée d'ici à la fin de l'année, « reposera sur une analyse approfondie, l'ouverture d'esprit et la participation de toutes les parties prenantes », a souligné la BCE.

Annoncée fin 2019 par la présidente de l'institution, Christine Lagarde, l'évaluation de la stratégie de politique monétaire sera menée « dans le strict respect du mandat de la BCE de maintien de la stabilité des prix », a ajouté la banque centrale.

Le conseil des gouverneurs étudiera notamment « l'efficacité et les effets secondaires potentiels de la gamme d'instruments de politique monétaire conçus au cours des dix dernières années », a indiqué la BCE.

Certains responsables de la BCE s'inquiètent des effets secondaires possibles de la politique monétaire ultra-accommodante menée par la BCE depuis de nombreuses années. De ce fait, Christine Lagarde avait annoncé dès septembre que la BCE réaliserait un examen approfondi de sa stratégie et de ses instruments de politique monétaire.

Les économistes pensent que cette évaluation pourrait entraîner une modification de l'objectif d'inflation de la BCE, actuellement « proche de mais inférieur à 2% », ou limiter le recours aux taux d'intérêt négatifs et aux rachats d'actifs.