La DSP2 sur les rails

14/02/2018 | Revue Banque

Le 13 janvier, la seconde directive sur les services de paiement (DSP 2) est entrée en vigueur en Europe. Même si un grand nombre de dispositions techniques – à commencer par les API qui permettront aux acteurs d’échanger de l’information de manière sécurisée – ne seront effectives qu’à mi-2019, les autorités nationales peuvent d’ores et déjà agréer les prestataires de paiement sous l’un des deux nouveaux statuts créés. La FinTech française Bankin est ainsi officiellement devenue à la fois AISP pour l’agrégation de comptes bancaires et PISP pour l’initiation de paiement directement depuis le compte, à la suite d’une procédure d’agrément de l’ACPR. Une reconnaissance formelle pour cette FinTech créée en 2011, forte de 2 millions d’utilisateurs et qui opérait jusqu’ici dans une zone grise de la régulation. Courant 2018, l’autorité bancaire européenne doit mettre en place un registre de ces nouveaux acteurs agréés qui, seuls, auront le droit d’accès aux comptes des clients qui l’auront autorisé.