LUTTE ANTI-BLANCHIMENT ET FRAUDE FISCALE 2018

29/11/2018 | DII

Mesures correctives, filtrage automatisé, nouvelles obligations de l’ACPR… Les clés pour tenir le cap de la conformité a l’aune de la 5ème directive LCB-FT

 

D’après le rapport de Tracfin publié en décembre 2017, le nombre de déclarations de soupçons a progressé de 59 % en deux ans, notamment grâce aux informations fournies par les banques, les assureurs*.
Directeurs Conformité, Directeurs LAB, Directeurs Juridiques… en tant qu’acteurs essentiels de la prévention, vous êtes soumis à des obligations de vigilance et de transparence accrues :

  • Transposition de la 4e directive et projet de 5e Directive LAB FT
  • Décret sur le registre des bénéficiaires effectifs
  • Nouveaux standards de l’OCDE et 1ers échanges automatiques d’information

Face à cette déferlante, comment sortir la tête de l’eau et rationaliser vos coûts ? Quels enseignements tirer des contrôles de l’ACPR ? Quelles clés pour ajuster en permanence vos dispositifs ?

Parallèlement, de nouvelles technologies, associant Intelligence Artificielle et Data Analytics viennent renforcer vos dispositifs KYC et améliorer la remontée automatique d’alertes. Dans ce contexte, comment optimiser vos trajectoires de transformation et allouer vos budgets entre modernisation des outils et plans de remédiation ?

Afin de répondre à toutes ces questions, DII a sélectionné des témoignages inédits de vos homologues pour le 17e opus de la conférence.

Site web