Réforme des Autorités européennes de supervision financière : conditions pour une convergence ? avec Pervenche BERES

Matinale EIFR - Labex ReFi


                                              

Présentation

Intervenante : Pervenche BERES, Députée européenne, Co-rapportrice du Parlement européen

Les Autorités européennes de supervision financière nées de la crise (Rapport de Larosière), combinées aux quarante-deux directives et règlements initiés par M Barnier et la Commission européenne, ont déjà contribué à rendre l’espace financier européen plus efficace et plus résilient. Mais les conditions d’un marché unique financier efficient ne sont pas encore réunies. La mise en œuvre de cette abondante réglementation et la supervision qui en découle restent fragmentées sous pression des spécificités locales ! La lourdeur de la mise en place et le manque de souplesse dans les ajustements constituent une contrainte compétitive pour l’Europe. L’Union bancaire reste à finaliser, la CMU avance timidement, le marché de l’assurance reste domestique... Les autorités de régulation et de supervision, désormais plus mûres, ont un rôle à jouer. La Commission européenne et le Parlement européen veulent tirer les leçons de la première phase depuis la création de ces autorités, pour émettre des propositions visant à établir une gouvernance européenne plus intégrée et faire davantage converger les processus de supervision.

Pervenche BERES est co-rapportrice de cette réforme. Pour elle, l’intégration des marchés financiers doit aller de pair avec une plus grande intégration des dispositifs mis en place pour leur surveillance. Elle partagera avec l’EIFR ses priorités et ses préconisations pour que cela devienne réalité.

Pervenche BERES est députée européenne depuis 1994. De 2009 à 2014, elle a présidé la Commission de l’Emploi et des affaires sociales. Elle a également présidé la Commission des Affaires économiques et monétaires entre 2004 et 2009. Elle est actuellement porte-parole des Socialistes et Démocrates pour les Affaires économiques et monétaires.