EBA : Les défis d’une régulation prudentielle équilibrée avec Isabelle VAILLANT

Présentation

La stratégie prudentielle de l’Europe est un sujet clef en lien avec celle conditionnant le financement de l’économie, la croissance et l’emploi, Elle impacte le modèle de l’industrie financière, l’équilibre entre crédits et marchés et secteurs régulés vs non régulés (ou régulé « autrement »). Les axes sont fixés par les textes européens de niveau 1 (inspirés par G20 et Bâle). L’EBA a un rôle fondamental dans la déclinaison opérationnelle de ces textes (niveau 2). L’ajustement et la recherche du bon équilibre de cette régulation est donc essentielle.

Dans le contexte de la CMU (union de financement et d’investissement pour la France), l’achèvement de la Banking Union et le Single Rule Book est clef. Il repose sur une bonne analyse de la solidité/résilience (transparence) des banques et une claire adaptation des principes mondiaux aux spécificités du modèle européen.

Cette matinale de l’EIFR, autour d’Isabelle Vaillant, directeur de la régulation à l’EBA, a pour objet de faire un point sur la feuille de route de l’EBA et sur les priorités du moment, en particulier, pour promouvoir une réelle convergence dans la mise en œuvre des règles prudentielles et la cohérence dans les processus de surveillance.

Isabelle Vaillant a occupé différentes fonctions à la Banque de France de 1986 à 2011 avant de rejoindre l’EBA, où elle est en charge de l’élaboration du European Single Book en matière de réglementation bancaire, sous la forme de normes techniques, directives, recommandations et avis.