Présentation Mr PLUCHART

Intervenant

M. PLUCHART Jean-Jacques

professeurs d’universités
Paris-I Panthéon-Sorbonne

Biographie

Diplômé de Sciences Po et de l’IHFI, docteur d’État en économie et habilité à diriger des recherches en gestion, il est professeur émérite à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne.

Il a exercé pendant vingt ans des fonctions financières au sein du groupe Total et présidé une de ses filiales.

Auteur ou coauteur de 36 ouvrages, de 26 études de cas  et d’environ 150 articles et  communications académiques et professionnelles. Son livre sur l’ingénierie financière de projet a reçu le prix spécial Turgot 2000.

Administrateur du Cercle Turgot et vice-président de l’Association des anciens élèves de l’Institut de Haute Finance.

 

Auteur ou co-auteur de :

- Entrepreneur, choisir son activité, avec G.Leclerc, Ed. Eyrolles, 2010.

-  « RSE et reporting sociétal », chapitre in N.Berland Et F.X. Simon (dir.), Le contrôle de gestion en mouvement, Ed. Economica, 2010*.

- « Logique de confiance et crise financière », chapitre de Mélanges en l’honneur de Jacques Rojot, Ed. Eska, 2010*.

- Euro-gouvernance et euro-management, avec Y.Doutriaux, Ed. Eska , 2010.

- « Logique de confiance et logique de crise », chapitre de  A. Le Flanchec, A.Gratacap, La confiance en gestion, Ed. de Boeck, 2011*.

- Le management durable de l’entreprise (dir.),  Ed. SEFI, 2011. 

- « KM ‘s Potential Role within Clusters”, avec N.Zanzouri, In J.H.Westover, Organizational Culture, Learning and KM, Common ground, 2011.

- Management des organisations et RSE, coordinateur avec O.Uzan, Ed. Eska, 2012.

- « Les approches et les dimensions de la gouvernance d’entreprise », in RSE et gouvernance mondiale, A. Le Flanchec, O.Uzan (dir.), Economica, 2012*.

- « La communication de crise », in Gestion de crise, les exercices de simulation, P.Lagadec et S. Gaultier-Gaillard (dir.), AFNOR, 2011.

- Préface du livre de S.Solotareff, la gouvernance essentielle, Activ management book, août 2012.

- Grandeur et misère de la finance moderne, coordinateur, Ed. Eyrolles, collection Turgot, janvier 2013.

- « Pour l’Europe, l’inflation n’est pas le problème mais la solution ? », in Après la récession…: inflation ou déflation ?, P. Sabatier (coord), Ed. Eyrolles, décembre 2013.

- Les carnets de lecture du cercle Turgot, col. Turgot, juillet 2014.

- Shadow banking, Ed. Eyrolles, coord. avec C.Mellios, juin 2015.

- Le management des grands projets, coord, Eska, 2016.

- « droits de propriété et gouvernance de l’entreprise », in O. Uzan, RSE, gouvernance et droits de propriété des entreprises du XXIe siècle, Economica, 2016.

 

 

Mise à jour le 12/04/2016

Événement

Le shadow banking peut-il soutenir le développement économique ?

Une réfléxion de synthèse du Labex ReFi et du cercleTurgot

Le Shadow Banking – éd. Eyrolles- mai 2015

Intervenants : Jean-Jacques PLUCHART - Constantin MELLIOS et Eric LAMARQUE, professeurs d’universités, Paris-I Panthéon-Sorbonne, le directeur de l'axe régulation et risques financiers, Labex ReFi
 

Présentation

Eric Lamarque : Questions - Réponses
 

• une réalité difficile à cerner
• Est-ce réellement un mode de financement alternatif ?
• Quels sont les risques portés par ces nouveaux acteurs ?
• Est-ce un concurrent du système bancaire traditionnel ?
• Faut-il et jusqu’où le réguler ?


Constentin Mellios : Une ouverture sur de nouveaux canaux de financement

Un véritable canal de financement alternatif aux canaux traditionnels qui met en évidence les mutations des modes d’intermédiation bancaire et dégagent les perspectives d’évolution des nouveaux canaux de financement de l’économie.

Jean-Jacques Pluchart : Un défi pour les économies émergentes

Selon les rapports du FSB et du FMI,les plus fortes croissances des flux financiers issus du shadowbankingsontobservées au sein des BRIC et des économies émergentes. Cette dynamique suscite les questionnements des autorités de régulation, des milieux financiers et des communautés scientifiques sur l’ampleur des risques (systémiques) que fait directement encourir le shadowbankingà ces économies – et indirectement aux économies occidentales – et sur les effets d’un « Shadow Banking non aligné ».

Retour à la liste