Présentation Mr LAMARQUE

Intervenant

M. LAMARQUE Eric

professeurs d’universités
Paris-I Panthéon-Sorbonne

Biographie

Eric Lamarque, Docteur et Agrégé en Sciences de Gestion est professeur à l’IAE de Paris au sein de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne où il dirige le master Finance et le groupe de recherche en gouvernance du GREGOR. Auteur ou coordonnateur de plusieurs articles et ouvrages sur la gestion, le management des banques et leur gouvernance, leurs stratégies en particulier dans le monde coopératif. Il intervient comme expert auprès des directions générales d’établissements financiers. Il est actuellement membre du conseil de Surveillance de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charente.

Bibliographie

2015 : Economie et Gestion de la Banque, avec Vincent Maymo, Collection Topo, Dunod

2014 : Stratégie de la Banque et de l’Assurance, Dunod, Paris

2012 : "Governance Practices in the French Banking System », avec M. Parnaudeau,  I.Klein et E. Paulet, Chapter 3, p.52-71, in  ‘Evolution of Corporate Governance in Banks’, Virtus Interpress, May
 

2011 : Management de la banque : Risques, relation client, organisation, ouvrage coordonné, Pearson, 3ième ed


 

Mise à jour le 12/04/2016

Événement

Le shadow banking peut-il soutenir le développement économique ?

Une réfléxion de synthèse du Labex ReFi et du cercleTurgot

Le Shadow Banking – éd. Eyrolles- mai 2015

Intervenants : Jean-Jacques PLUCHART - Constantin MELLIOS et Eric LAMARQUE, professeurs d’universités, Paris-I Panthéon-Sorbonne, le directeur de l'axe régulation et risques financiers, Labex ReFi
 

Présentation

Eric Lamarque : Questions - Réponses
 

• une réalité difficile à cerner
• Est-ce réellement un mode de financement alternatif ?
• Quels sont les risques portés par ces nouveaux acteurs ?
• Est-ce un concurrent du système bancaire traditionnel ?
• Faut-il et jusqu’où le réguler ?


Constentin Mellios : Une ouverture sur de nouveaux canaux de financement

Un véritable canal de financement alternatif aux canaux traditionnels qui met en évidence les mutations des modes d’intermédiation bancaire et dégagent les perspectives d’évolution des nouveaux canaux de financement de l’économie.

Jean-Jacques Pluchart : Un défi pour les économies émergentes

Selon les rapports du FSB et du FMI,les plus fortes croissances des flux financiers issus du shadowbankingsontobservées au sein des BRIC et des économies émergentes. Cette dynamique suscite les questionnements des autorités de régulation, des milieux financiers et des communautés scientifiques sur l’ampleur des risques (systémiques) que fait directement encourir le shadowbankingà ces économies – et indirectement aux économies occidentales – et sur les effets d’un « Shadow Banking non aligné ».

Retour à la liste