Présentation AF2I

Intervenant

M. EYRAUD Jean

Président
AF2I

Biographie

Maîtrise de Droit des Affaires, DEA de droit commercial - Paris 1 Panthéon Sorbonne (1977).

Juriste (1980-86) puis fondé de pouvoir, en charge de l’épargne salariale, des fonds retraite, des portefeuilles de placements ou sous mandat à la Trésorerie de la SAPAR Finance, société financière du Groupe EDF (1987-98).

Chef de la Division « Gestions d’Actifs » à la Direction Trésorerie Groupe puis à la Direction Financement et Investissements d’EDF (1998-2011) – 25 milliards € d’actifs sous gestion ou relevant de la couverture des passifs sociaux de l’entreprise, de l’épargne salariale et l’épargne-retraite.

 

Président de la Commission «placements » de l’AFTE (2002-2015).

Administrateur (2002-2012), secrétaire général (2006-08) puis vice-président (2008-11) de l’AFTE.

Président de l’Af2i Association française des investisseurs institutionnels (depuis juin 2011).

Membre de la commission consultative « gestion & investisseurs institutionnels » de l’AMF (depuis 2012).

Membre du collège Institutionnels, PARIS EUROPLACE (depuis 2012).

Mise à jour le 12/04/2016

Événement

IFRS9 vs Bâle : fin de projet et nouvelles incertitudes ?

vendredi 19 mai 2017

Présentation

IFRS 9, un projet presque fini !

C’est peut-être une illusion car plus le projet avance plus des questions de fond se posent… Compte tenu des incertitudes, des solutions provisoires se mettent en place et des budgets significatifs semblent encore devoir y être alloués ! C’est probablement une des premières fois que les établissements font face à ce point aux interrelations entre le triptyque risques – finance – comptabilité. C’est en effet une vieille intuition française qui ainsi se matérialise : la comptabilité et les problématiques prudentielles (calcul des capitaux prudentiels) ne sont pas des mondes disjoints, des interférences, inévitablement, existent et posent des questions - au minimum méthodologiques et au pire concurrentielles - comme avec les Etats-Unis, par exemple, qui repousseraient à 2020 leurs USGAAP, principes équivalents à IFRS 9…

Du côté opérationnel, des questions concrètes se posent : quid de l’encadrement des méthodes de calcul de l’ECL (expected credit loss), de la gouvernance de mise à jour des paramètres de calcul, du degré de centralisation des calibrages par entité ou des calculateurs d’ECL et, bien entendu, des inévitables questions de reporting. Mais aussi quid des nouvelles méthodes de pilotage de la nouvelle volatilité des P&L ou de l’impact (double ?) sur le temps des clôtures compte tenu des processus itératifs plus complexes ?

Evidemment, du côté prudentiel les incertitudes planent autour du Comité de Bâle qui, depuis mars, vient de lancer ses réflexions dans ce domaine et dont les conclusions impliqueront une probable phase transitoire complexe à mettre en place, puisque la cible n’est pas déterminée au moment de la mise en œuvre d’IFRS9 !

Ce séminaire se propose donc de passer en revue ces questions à la fois du point de vue des établissements bancaires, des régulateurs et des auditeurs… mais il ne s’adresse pas qu’aux experts internes, il concerne aussi les investisseurs et les acteurs de la sphère « crédit » pour mieux anticiper les conséquences de ces réformes, significatives en particulier pour l’analyse financière.

Objectifs

  • Eclairer les opérationnels de l’étendue des réformes sur leurs métiers
  • Entrevoir la nécessité de faire se parler les populations des risques et de la comptabilité/finance

Programme

8 h 15
Accueil Café
8 h 30
Introduction
8 h 45
1. Finance – risques – Comptabilité… le nouveau triangle des Bermudes ! Paradoxe du reste à faire vs dead line...
  • Rôles du CFO et CRO : qui fait quoi?
  • Nouvelle approche du risque de crédit
  • Les instances se confrontent : IASB et BCBS
9 h 15
2. Contexte : Impacts prudentiels vu du régulateur ? Approche européenne BCE, EBA…
9 h 45
3. Interactions prudentiel- comptable :
  • Enjeu de cohérence globale

         Volatilité induite par IFRS9 ?

  • Impacts économiques ?
10 h 15
4. Impact opérationnels : Que conclure des positions divergentes de l’EBA, de Bâle et de la Commission ?
  • Provisions comptables vs provisions prudentielles : quelle articulation ? (calculs des ratios EL et ECL)
  • Hypothèses prises quant à la phase transitoire
 
10 h 35
5. Choix de mise en œuvre : analyse et critères de choix
11 h 05
Pause
11 h 20
6. Quels impacts pour les investisseurs institutionnels ?
  • Obligations Investment Grade : provisions inutiles ?
  • OPC
  • Actions (directes ou OPCVM)

Comment absorber les pertes latentes liées aux variations de valeur ? quelles alternatives ? P&L ou ECI ?

 
11h50
7. Quelle démarche d’audit pour IFRS 9 ?
12 h 10
7. Reporting et information financière ? liens avec IFRS7, FINREP et pilier 2
12 h 40
Conclusion
13 h 00
Fin des échanges
Retour à la liste